PAPE BENOÎT XVI : 6 ANS D’HUMILITÉ ET D’ENSEIGNEMENT

Osée Gaétan Possy-Berry QUENUM
jeudi 7 juillet 2011
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 1%

À l’occasion du 6ème anniversaire du pontificat du Pape Benoît XVI célébré le 19 avril 2011, de nombreuses personnes physiques ou morales, dont beaucoup d’institutions et surtout des organes de presse, ont dressé, à leur manière, en fonction de leurs obédiences et de leurs lignes éditoriales, leurs bilans souvent bien détaillés. Invité à proposer le nôtre en tant que fidèle catholique et ancien séminariste, nous avons saisi l’occasion pour nous autoriser un point de vue que nous voulons empreint d’objectivité qui, plus est, essaie d’appréhender les faits majeurs du pontificat en leur apportant la lecture adéquate, débarrassée des interprétations tendancieuses et des soupçons partisans.

SIDWAYA N° 6950 DU 23 JUIN 2011, PP. 13-15 JPEG - 7.8 ko

D’ores et déjà, il convient de reconnaître que le Pape Benoît XVI, après 6 ans de pontificat, reste populaire dans l’Église catholique avec la confiance générale de ses coreligionnaires. La plupart des avis défavorables, des reproches et des insultes faits au Souverain Pontife émanent de leaders d’opinions et de médias dont les lignes éditoriales et les mobiles sont souvent ignorés des lecteurs. En outre, il importe de noter que certaines de ces mêmes accusations dirigées contre Benoît XVI avaient été avancées, il y a seulement quelques années, contre son vénéré prédécesseur le Pape Jean-Paul II. Mais, comme on le dit souvent, le meilleur Pape est toujours celui qui est mort.

Toutefois, ce bilan que nous dressons ne consiste pas à affirmer que la barque de saint Pierre est parfaite. Le Pape Benoît XVI lui-même affirme sans cesse que l’Église a besoin de purification. Les avis peuvent diverger sur un certain nombre de choix ou de propos du Pape, mais par rapport à la mission à lui confiée par le Christ, il semble bien que le bilan est positif. De toutes les façons, les catholiques du monde entier ne s’attendent pas à ce que ce soit des penseurs ou des philosophes, parfois athées, libéraux ou libertins ou, tout simplement, des personnes dont l’assise morale ou l’objectivité n’est pas avérée, qui dressent le bilan dont ils doivent tenir compte.

Au regard de son âge, d’une part, de la diversité des difficultés qu’il a rencontrées et des critiques qu’il a essuyées, d’autre part, il est admirable de voir comment le Pape a continué d’assumer sa tâche de guide du peuple chrétien sans ressentiment. Le plus édifiant est sans doute qu’il n’ait pas cédé à la provocation et que, face à chaque difficulté rencontrée par l’Église, sa hiérarchie et ses fidèles, il ait toujours essayé d’apporter des solutions. Ce faisant, il a gratifié l’Église d’une belle leçon d’humilité. Aussi, est-il important de noter que l’ampleur des problèmes à régler n’a pas enlevé à cet intellectuel de premier plan une de ses qualités principales : l’enseignement des fidèles aux fins de leur éducation religieuse. Dès lors, il importe, en dressant le bilan de ces 6 années de pontificat, de ressortir, dans un certain nombre d’événements cruciaux de cette période, comment, avec humilité et pédagogie, Benoit XVI a transcendé des attaques injustes et assumé les critiques constructives faites à l’Église ou à sa personne.

La vie privée du Pape JPEG - 5.2 ko

La vie du Cardinal Joseph Ratzinger, devenu Benoît XVI, ne nous était ni particulièrement familière ni suffisamment connue au Burkina notamment avant sa nomination par le Pape Jean-Paul II à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Mais dès cette nomination, le brio avec lequel il défendait les positions de l’Église lui a valu progressivement mais massivement l’organisation d’une foule d’adversaires issus de convictions, de confessions, de formations et d’horizons divers. La résistance et la fermeté avec lesquelles il a assumé sa tâche ont suscité en sa faveur une grande popularité dans l’Église. Mais, ce qui a le plus édifié les contempteurs du Pape actuel, c’est le calme et la sérénité qu’il a su garder face aux attaques les plus viscérales à l’égard de ses positions religieuses, de ses convictions spirituelles et philosophiques mais surtout à l’égard de sa personne et de sa vie privée. En effet, la principale réponse apportée aux critiques a toujours été empreinte d’humilité au point que ces circonstances ont été des occasions d’instruire le peuple chrétien sur la nécessité de la prière, du repentir et de l’abandon à Dieu.

Déjà, dès sa nomination en 1981 comme Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, une certaine presse attaquait le Cardinal Ratzinger, le traitant de « Panzer-Cardinal », à cause de son énergique défense des doctrines de l’Église. La basse manœuvre a d’ailleurs continué après son élection à la papauté quand la presse a commencé à parler de son appartenance, à l’instar de tous les jeunes de son âge, aux « jeunesses hitlériennes ». Elle reviendra encore de plus belle à l’occasion de la reprise du processus de béatification du Pape Pie XII initiée depuis 1967 par l’Église. Une fois encore, on essaya de créer un lien entre les origines allemandes de Benoît XVI, son passé dans les jeunesses hitlériennes et la béatification d’un Pape qu’on accuse injustement et sans aucune preuve historique d’avoir gardé le silence face aux massacres des juifs par les Nazis pendant la Seconde Guerre Mondiale.

À propos de cette polémique qui ne finit pas de rebondir, il faut dire que l’ouverture méthodique des archives démontre que Pie XII fut plutôt un défenseur des Juifs. De fait, après la guerre, l’ancien Consul d’Israël à Milan, Pinhas Lapide, déclara : « L’Église catholique sous le Pontificat de Pie XII fut l’instrument qui sauva 700.000 mais probablement jusqu’à 860.000 juifs d’une mort certaine de la main des nazis. Ces chiffres dépassent de très loin ceux de toutes les autres églises, institutions religieuses et organisations de secours réunis » (in Three Popes and the Jews, 1967, pp. 214-215). À la mort de Pie XII, Golda Meir, premier Ministre Israélien, déclara à l’ONU en 1958 : « Pendant les 10 années de la terreur nazie, quand notre peuple a souffert un martyre effroyable, la voix du Pape s’est élevée pour condamner les bourreaux et pour exprimer sa compassion envers les victimes. Nous perdons un grand serviteur de la paix »… Enfin, Albert Einstein, cité par l’hebdomadaire Time en 1949 déclare qu’alors que toutes les institutions ou États abandonnaient les juifs, l’Église Catholique a été « la seule » qui soit intervenue.

Des études récentes bien documentées montrent que Pie XII a bel et bien défendu les Juifs. Malgré tout cela, le Pape Benoît XVI est lui aussi présenté tout simplement comme un ennemi du peuple d’Israël et un sympathisant du nazisme. Ces accusations sont gravissimes et visent fondamentalement à saper son autorité et sa crédibilité. Elles reposent sur des fondements faux : d’abord, l’initiative de la béatification de Pie XII n’est pas à attribuer à Benoît XVI qui ne fait que reprendre un processus existant, ensuite, l’amour du Pape pour le peuple juif a trouvé des terrains d’expression indubitable. En effet, dans une volonté de vérité et de réconciliation des cœurs, il a effectué un pèlerinage en Terre Sainte à l’occasion duquel il a montré une amitié profonde et désintéressée, aussi bien pour les Israéliens que pour les Palestiniens, leur demandant de renoncer à la violence et de parcourir les chemins de la convivialité, du dialogue, de la fraternité, du partage, de la justice et de la paix. Ce voyage a constitué une réponse magistrale à tous ceux qui croyaient que le Pape est un ennemi du peuple juif. Au sortir de cette démarche, les relations avec les responsables de l’État d’Israël et ceux de la religion juive se sont sensiblement améliorées.

Les relations avec l’Islam

Après les juifs, on aligna les musulmans sur la liste des ennemis de Benoit XVI. Le discours de Ratisbonne fut saucissonné au gré des adversaires du Pape au point qu’une grande majorité de personnes ignorent encore aujourd’hui que ce discours était consacré aux relations entre foi et raison et au fait qu’aucune religion ne peut accepter la violence. La presse et des intellectuels généralement opposés à Benoit XVI choisirent de ne commenter que la référence à l’Islam. Quoique cette référence ne fût que la citation (suivie d’un commentaire de la citation) de ce qu’un empereur de Constantinople avait dit à un musulman alors que l’armée musulmane était sur le point de conquérir la seconde Rome, les commentaires ont préféré présenter un Pape islamophobe. Pourtant, il est impressionnant de voir que dans ce discours de 31 paragraphes, seulement 5 furent consacrés à l’Islam. Même le thème de la déshellénisation, qui est intellectuellement plus exposé au débat et même à la contestation, n’a fait l’objet que de 11 paragraphes dans ce discours. Qu’à cela ne tienne, les 5 paragraphes furent jugés plus sensationnels que les 26 autres. Humainement, on aurait pu s’attendre à une forte réaction du Pape ou du Vatican face à une surexploitation aussi tendancieuse que malheureuse du discours. Mais, rien de tout cela, l’homme d’Église garda le profil face à ce que tout le monde appelait la « gaffe de Ratisbonne ». Pourtant, au grand désarroi de ceux qui veulent encore déifier ce discours dans le panthéon de la discorde interreligieuse, Ratisbonne, on est obligé de le constater, a été une opportunité heureuse pour les relations entre Islam et Christianisme. D’abord, à l’instar de ce que Benoit XVI a dit à Ratisbonne, de nombreux intellectuels et responsables musulmans ont affirmé que l’Islam n’encourageait pas la violence et, mieux, s’en démarquait. Donc, sur ce point, il n’y a pas de divergence entre une religion qui condamne la violence et un Pape qui cite un empereur byzantin du 14ème siècle pour lequel « Dieu ne prend pas plaisir au sang (…) et ne pas agir selon la raison (‘sunlogô’) est contraire à la nature de Dieu. La foi, poursuit-il, est fruit de l’âme, non pas du corps. Celui qui veut conduire quelqu’un vers la foi doit être capable de parler et de penser de façon juste et non pas de recourir à la violence et à la menace... Pour convaincre une âme douée de raison, on n’a pas besoin de son bras, ni d’objets pour frapper, ni d’aucun autre moyen qui menace quelqu’un de mort... ».

Plus encore, on n’oublie souvent que Ratisbonne était une rencontre universitaire où le Pape intervenait en tant qu’intellectuel avisé qui peut argumenter sans se préoccuper de faire plaisir à son auditoire. Il avait en effet conçu ce discours comme une leçon strictement académique, sans visée politique. Toujours est-il que les sensationnistes de Ratisbonne en ont eu pour leurs frais lorsque, malgré leurs écrits et leur acharnement, le Pape programma une visite à Istanbul. Au cours de cette visite, Benoit XVI donna une preuve irréfutable de son ouverture d’esprit, de son respect de l’Islam et de son souci du dialogue interreligieux. Ainsi, rencontra-t-il le Patriarche orthodoxe de Constantinople ainsi que les chefs religieux musulmans. Et le nec plus ultra de la visite fut la prière à la Mosquée Bleue à Istanbul auprès du Grand Muphti. Ce voyage consacra les fruits d’une démarche humble, conciliante et chrétienne puisque les liens entre l’Islam et le Pape sortent renforcés comme ceux avec le patriarcat de Constantinople.

La controverse de Yaoundé

L’humilité va encore être la réponse à la controverse du préservatif sur la route de Yaoundé. Au début de l’histoire, une heureuse initiative : un Pape réputé peu diplomate, moins voyageur que son prédécesseur, décide d’aller en visite en Afrique. Au terme du voyage, le bilan est éloquent : plus d’une semaine au Cameroun et en Angola. Le Pape est écrasé par la foule, acclamé par des centaines de milliers de personnes. Il dénonce l’injustice sociale, la corruption, il rappelle l’égalité des sexes, il prie, il donne l’espérance et il manifeste la sollicitude de l’Église à l’égard des plus faibles, des plus pauvres. Les chrétiens d’Afrique sont ravis. Mais en Europe, la presse se déchaîne, occulte tout cela, s’intéresse à une phrase extraite de son contexte. Le Pape est assimilé à un assassin, comme on l’avait exactement fait avec son prédécesseur, Jean-Paul II, accusé lui aussi en novembre 2004, par une série de personnalités et d’organisations homosexuelles, de crime contre l’humanité, parce qu’il avait défendu les mêmes positions que son Successeur. Comme on peut l’imaginer, ces récriminations sont avancées par des gens qui ne comprennent rien aux positions de l’Église et qui sont de surcroît malintentionnés. Benoît XVI, qui n’entendait pas donner une conférence scientifique sur la controversée question des préservatifs, voulait simplement présenter la pensée de l’Église sur la sexualité humaine qui ne peut être banalisée. Il invitait ainsi les hommes et les femmes à humaniser la sexualité et à la vivre dans le contexte d’un amour fidèle avec l’aide de la grâce de Dieu selon la doctrine classique de l’Église.

La crise de la pédophilie JPEG - 5.2 ko

La dernière attaque en règle du Pape et de l’Église et, de loin, la plus éprouvante du pontificat est celle des affaires pédophiles. On oublie souvent de signaler que la pédophilie est une maladie. En soi, il s’agit d’un phénomène social réel et présent dans l’Église mais dans une proportion beaucoup moins importante qu’on veut le faire croire et bien plus présente dans la société qu’on veut le voir. En la matière, comparer l’étendue du phénomène au sein du groupe des prêtres catholiques, du point de vue statistique, à d’autres catégories (socioprofessionnelles ou religieuses) peut paraître un exercice de mauvais aloi surtout si l’on venait à penser qu’une telle démarche vise à excuser les premiers. Pourtant, un tel exercice permet simplement de mieux saisir la mesure réelle de ce phénomène qui est devenu un vrai drame social dans une société où l’on tente de gommer tout repère moral. Une étude de Philip Jenkins, Pedophiles and Priests (Oxford University Press, New York 1996, pp 50 et 81) montre que, comparant l’Église Catholique à d’autres dénominations religieuses aux États-Unis, on se rend compte que les abus sur mineurs ont été plus nombreux dans ces derniers cas. Les mêmes données montrent que, contrairement à ce qu’une certaine presse a voulu faire croire, le comportement pédophile n’est point lié à la discipline du célibat. Le nombre de maîtres de gymnastique ou entraîneurs d’équipes de jeunes condamnés pour abus sexuel sur mineurs aux États-Unis dans l’intervalle de 50 ans est d’environ 6.000 (Michael Dobie, « Violation of Trust ; When Young Athletes Are Sex-Abuse Victims, Their Coaches Are Often Culprits » Newsday, 9 juin 2002, p. C25). Selon le Rapport Shakeshaft, demandé par le Ministère de l’Éducation des États-Unis et publié en 2004, le taux est de 6,7% des élèves des écoles élémentaires publiques américaines qui déclarent avoir été molestés par leurs maîtres ou par le personnel non enseignant (cf. Shakeshaft, Educator Sexuel Misconduct. A synthesis of Existing Literature, U.S. Department of Education, Office of the Under Secretary, Washington D.C. 2004, p. 20). Le même rapport révèle qu’aux États-Unis, 2/3 des abus sexuels sur mineurs viennent du cercle étroit de la famille ou de proches et non de personnes étrangères. Le phénomène est donc social et global, mais à côté de toute l’évidence des faits, on assiste à un acharnement médiatique contre l’Église et le Pape, un acharnement qui a moins pour souci la défense de la cause des victimes que le désir sournois de ternir l’image de l’Église et, par là même, saper son autorité morale. Face à cette crise qui a pris des allures de tempête, le Pape a eu l’humilité et le courage de prendre sur lui l’opprobre et les humiliations dues aux péchés commis par d’autres et de demander pardon à Dieu et aux personnes victimes. Il ne s’est pas dérobé à un tel devoir et, au lieu d’accuser les journalistes d’accomplir une œuvre d’acharnement médiatique contre sa personne et l’Église Catholique, il a privilégié les excuses et les rencontres avec les victimes, appelant à l’occasion toute l’Église à une véritable conversion. Au cours d’un petit échange avec les journalistes dans l’avion qui le portait au Portugal le 11 mai 2010, il a donné la clé de lecture pour comprendre le drame que représente le péché de la pédophilie. Il y fait comprendre en effet que la plus grande persécution et la plus grande souffrance que vit l’Église – y compris le Pape −, dans les circonstances actuelles, ont ceci de nouveau qu’elles « ne viennent pas seulement de l’extérieur » mais surtout « de l’intérieur de l’Église, du péché qui existe dans l’Église ». En sa qualité de disciple du Seigneur, il a demandé à tous de s’engager avant tout dans la purification et la pénitence, et en tant que Successeur de Pierre, il s’est mis lui-même au-devant de ses fidèles et s’est chargé, en premier lieu, de la croix. En plus des excuses, des rencontres, l’Église, sous la direction de Benoit XVI, a pris de lourdes décisions auxquelles nous consacrerons prochainement un article détaillé. Il est évident que les directives claires et pressantes qui, depuis longtemps déjà, ont été données par le Saint-Siège, et pour la plupart sous l’impulsion de Benoît XVI lui-même alors Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, confirment toute la détermination de l’Église à faire œuvre de vérité. Intransigeant vis-à-vis de toute immondice, le Pape Benoît XVI s’est battu erga omnes pour la transparence et pour ne pas taire des situations crapuleuses. De lui, l’Église a appris à ne pas avoir peur de la vérité, même si elle est douloureuse et odieuse. Jamais, le péché de la pédophilie n’a été renié par l’Église. Jamais, il n’a été tu ou couvert par la haute hiérarchie de l’Église. Il a été géré avec une délicatesse que certaines personnes n’ont pas comprise ou ne veulent pas partager. Il s’agit ici d’une libre opinion que l’on se doit de respecter mais cette circonstance ne saurait justifier des stratégies de discrédit généralisé ou de destruction de l’Église. Mais, dans le sens des mesures énergiques qu’il était indispensable de prendre, l’Église procéda, en juillet 2010, à une profonde réforme, dans le sens de l’endurcissement, de ses « Normae de Gravioribus Delictis » (« Normes sur les délits les plus graves ») et les publia de façon claire et nette. Ces nouvelles normes qui furent reprises dans les principaux médias du monde, fluidifient mieux le traitement des cas d’accusations de pédophilie et permettent entre autres sanctions le retour du prêtre à l’état de laïc par son renvoi du clergé par décision directe du Pape, etc. Ce qui est impressionnant dans la stratégie de gestion et du solutionnement de ces affaires par le Vatican, c’est l’association de toutes les dimensions de la guérison de ce crime. Et c’est sans doute dans cette philosophie que se joue toute l’incompréhension entre l’Église et ceux qui l’accusent de camoufler la pédocriminalité de certains prêtres. Pour les tenants de cette position, seule la punition par voie de justice civile et l’indemnisation des victimes constituent une solution au problème. Pour l’Église par contre, une personne qui abuse de personnes mineures, commet certes un péché terrifiant mais aussi, se rend coupable d’un crime odieux et répugnant, et, de ce fait, a concomitamment besoin de la justice, de soins et de la grâce. La justice, les soins et la grâce sont tous les trois nécessaires. La peine infligée pour ce délit ne guérit pas automatiquement et ne donne pas le pardon, tout comme, à l’inverse, le pardon du péché ne guérit pas automatiquement la maladie ni ne remplace la nécessité de la justice, tout comme les soins ne remplacent pas la peine, et encore moins, ne peuvent absoudre le péché.

L’action diplomatique

Enfin, sur le plan diplomatique, on a prédit qu’à s’en tenir à l’idée qu’on s’est faite du Cardinal Ratzinger, le Pape Benoit XVI serait un homme fermé et incapable de réussir les compromis utiles au maintien de la puissance diplomatique du Vatican et au développement global du dialogue interreligieux. Voilà pourquoi de nombreuses personnes affirmaient souhaiter un Pape rénovateur et peut-être « libéral » plutôt qu’un conservateur de la plus dure espèce. Nous-mêmes, dans un article du 24 mai 2010 consacré aux scandales pédophiles dans l’Église Catholique (in quotidien national Le Pays), après le rappel des critiques essuyées par le Pape au sujet du discours de Ratisbonne où on lui reprochait un manque de tact diplomatique, nous avons avoué que Benoit XVI ne serait pas le Pape le plus diplomate de l’histoire de l’Église. Nous le disions en pensant à son prédécesseur qui, en matière de diplomatie, a mis la barre assez haut. Mais, en 6 ans, le bilan diplomatique du pontificat de Benoit XVI est digne d’éloges. La quasi-totalité des zones géographiques à enjeux politique, économique, socio-culturel et surtout religieux de notre planète a connu la visite du Pape. On ne va pas y recenser les Corées, la Chine, le Vietnam ou le Darfour, mais il est important de noter que le Pape a effectué des déplacements et prononcé des discours dont l’analyse fait ressortir la perspicacité de sa vision du monde et sa puissance diplomatique. Ainsi, en allant à Istanbul en fin novembre 2006, il a affirmé l’importance du dialogue islamo-chrétien et posé des actes d’un engagement indéniable en la matière. En visitant Israël en mai 2009 et en recevant à plusieurs reprises de nombreux Rabbins, il a rendu à la religion juive l’hommage d’un Pape ouvert dont les origines n’ont jamais constitué un obstacle au dialogue entre le Vatican et le peuple juif. En se rendant à Chypre, l’île divisée, sur les traces de l’Apôtre Paul, il a rencontré comme à plusieurs reprises au préalable dont à Istanbul, les Patriarches de l’Église Orthodoxe. Et tout récemment sa visite en Grande Bretagne qui fut très médiatisée a permis la rencontre la plus avancée de l’histoire des relations entre Catholicisme et Anglicanisme. Lors de sa visite en Australie et aux États-Unis, deux pays fortement secoués par les scandales pédophiles, il a montré la force de son courage et à travers ses rencontres avec les victimes, il a obtenu pour l’Église le pardon des uns et l’expression sincère et réelle de la douleur profonde des autres. À travers ses discours, il a apaisé des cœurs, rassemblé des foules énormes, exprimé la désapprobation de l’Église et condamné les égoïsmes des fortunés de la terre. Dans ce sens, une preuve irréfutable de sa force diplomatique a trouvé son expression dans la crise des Roms et Gens de voyage en France. Alors que ces populations essuyaient le mépris des autorités politiques françaises, le Pape, au cours d’un angélus dominé par la langue italienne, a expressément prononcé en français, des paroles de condamnations de l’opulence des nantis et du mépris des pauvres. Il s’en est suivi des échanges vifs entre les hommes politiques français et les autorités locales de l’Église qui ont assuré le relai du Vatican. Tout cela s’est soldé par une demande d’audience du Président Nicolas Sarkozy au Vatican où la presse a reconnu qu’il est allé demander l’absolution et redorer son blason. Depuis cette visite, le sujet a été mis en berne favorisé également par les remontrances de l’Union Européenne. Finalement, au grand désarroi de ses détracteurs au nombre desquels nous pouvons citer Hans Küng, Benoit XVI, en dépit de son calme et fort de son humilité, est un Pape qui aura apporté une contribution considérable à la longue tradition diplomatique du Vatican. Cette humilité est un atout pour Benoit XVI qui en tire certainement l’essentiel de son autre passion : l’enseignement.

L’enseignement comme mission d’éducation des fidèles

L’immensité de la tâche n’a pas empêché le Pape de poursuivre son ministère d’enseignement. Trois encycliques retiennent l’attention et donnent le message des priorités du Pape dans l’exercice de son pontificat. La première, publiée le 25 décembre 2005 et intitulée « Deus Caritas est », propose une liaison des deux formes d’amour, l’eros et l’agapè, la première étant l’amour naturel entre l’homme et la femme et la seconde, le don de soi désintéressé fondé sur la foi. Cet écrit montre comment Jésus est l’Amour incarné de Dieu. Le 30 septembre 2007, la seconde, Spe salvi, présente le Christ comme la source d’espérance fondamentale dans le Salut. Cette encyclique aborde la question de la souffrance, celle des fins dernières, du jugement de Dieu « qui est espérance, aussi bien parce qu’il est juste que parce qu’il est grâce ». La troisième encyclique de Benoît XVI publiée le 29 juin 2009 s’intitule Caritas in veritate. Dans une mise à jour des encycliques Populorum progressio de Paul VI et de Centesimus annus de Jean-Paul II, au regard de l’évolution globale du monde et des situations nouvelles, Benoît XVI y aborde les thèmes sociaux, préconisant que le développement économique soit guidé par trois lignes directrices que sont : la responsabilité, la solidarité et la subsidiarité.

D’autres écrits importants ont retenu aussi l’attention des lecteurs au cours de ce pontificat. On peut citer L’essence de la foi (2006), Les apôtres et les premiers disciples du Christ : aux origines de l’Église (2007). Mais, un des plus édifiants est sans doute Jésus de Nazareth, paru également en 2007 et qui appelle à une relation personnelle avec le Jésus Fils de Dieu. Cet ouvrage qui a enregistré plus de deux millions d’exemplaires vendus, consacre une longue méditation sur les grandes scènes de la vie de Jésus depuis le baptême jusqu’à la Transfiguration, le dernier chapitre récapitulant les affirmations de Jésus sur lui-même, Fils de Dieu. Ce tome, qui n’était que le premier d’un binôme, a été récemment complété par un deuxième du même titre, Jésus de Nazareth, paru en 2011. Ce deuxième tome prolonge la réflexion du premier en reprenant la méditation sur la vie de Jésus de l’entrée à Jérusalem à la Résurrection.

En conclusion, on note qu’à l’évidence, l’Église est en train de vivre une expérience fort judicieuse avec ce Pape précédé et accueilli par une réputation d’incorrigible renfermé qui s’avère de jour en jour comme un grand Pasteur de l’Église catholique, auquel le Christ a confié la charge de confirmer ses frères et fils dans la foi. Il est un Pape qui s’avère aussi comme un éminent diplomate doublé d’un intellectuel qui accepte la controverse et sait faire des concessions mais jamais au mépris de la liberté et de la Tradition de la foi. En tout, ce qui l’importe est la fidélité à l’Évangile.

Osée Gaétan Possy-Berry QUENUM Fidèle Catholique et Ancien séminariste Email : qosee@yahoo.fr Juin 2011


Commentaires

Logo de Elvin Havelock
mercredi 29 mars 2017 à 01h24 - par  Elvin Havelock

Excellent post. I was checking continuously this blog and I am impressed !
Extremely useful information specifically the last part :) I care for such info much.
I was looking for this particular info for a very long time.
Thank you and best of luck.

Also visit my website : [__________________->http://202.29.80.62/webboard/index.php?action=profile ;area=forumprofile ;u=161]

Logo de Margery
lundi 20 mars 2017 à 20h46 - par  Margery

Hi, I do believe this is a great blog. I stumbledupon it ;) I am going to revisit once again since I book
marked it. Money and freedom is the best way to change, may you be
rich and continue to help other people.

my web page ... click here, [utdtraders.com->http://utdtraders.com/UserProfile/t...],

Logo de Shelia
dimanche 19 mars 2017 à 16h20 - par  Shelia

After I originally commented I appear to have clicked on the -Notify me when new comments are added- checkbox and from now on every time a comment is
added I recieve four emails with the same comment.
There has to be a means you are able to remove me
from that service ? Thanks !

Also visit my web page [workforce management blue pumpkin->http://workforce1.zemir.org]

Logo de Nicholas
samedi 25 février 2017 à 12h21 - par  Nicholas

I truly love your blog.. Excellent colors & theme. Did you develop this site yourself ?
Please reply back as I'm attempting to create my own website and would love
to find out where you got this from or what the theme is named.
Many thanks !

Feel free to visit my site ... [________ 56->http://wkx21c.org/external/?url=htt...]

Logo de Pearline Oliver
jeudi 23 février 2017 à 14h56 - par  Pearline Oliver

Thanks for sharing your thoughts about see here.
Regards

Here is my web blog - [click through the next web page->http://immortalgalleries.com/index....]

Logo de Annetta
lundi 13 février 2017 à 09h49 - par  Annetta

You really make it seem so easy with your presentation but
I find this matter to be really something that I think I would
never understand. It seems too complicated and extremely broad for me.
I'm looking forward for your next post, I will try to get the hang of it !

Also visit my webpage ; [More about the author->http://isabelphillip5.populiser.com...]

Logo de Taylor
lundi 13 février 2017 à 07h49 - par  Taylor

Great blog you have got here.. It's difficult to find high quality writing like yours these days.
I honestly appreciate individuals like you ! Take care !!

Have a look at my site :: [Highly recommended Internet page->http://laraedeschamps.evenweb.com/b...]

Logo de Danilo
lundi 13 février 2017 à 05h49 - par  Danilo

When I initially commented I seem to have clicked the -Notify me when new comments are
added- checkbox and from now on each time a comment is added I receive 4 emails
with the same comment. Is there a means you are able to
remove me from that service ? Thanks !

my web-site : [site web->http://rosemarietrumbo1.webgarden.c...]

Logo de Ebony
dimanche 12 février 2017 à 21h32 - par  Ebony

I like this website so much, bookmarked.

Heree is mmy page - infested with fleas ([countydenturecenter.com->http://countydenturecenter.com/inde...])

Logo de Kyle
vendredi 10 février 2017 à 14h17 - par  Kyle

__ ___ _____ ______ ___ ______ __ ____ ____ _ _______ ____ ____ ______ _ _____ ______


___. __ ___ ____ ______ ____ __ _____ __ _____ _ _____ __ ____ ____ _____ __ ___ ___ _______ ____ ____ ___. __ ______ ___ ______ __ _ ______ _____ ____ ______ _____ ____ _____ ____ __ ____ ___ __ ___ __ _______ ____ _____ _____ ___ ___. ___ ___ _____ ______ __ ____ ____ ________ __ _____ _____


_____ _____ ___. __ ___ ____ ______ ____ ______


__ ______ ______ __ ____ _____


_____ ___ ____ _____ ___ ____ _____ ____ _... __ __ ________ _____ _ ________ ____ _ __ ___ ___ __ __ ________ ___ ______ _______ ____ _ _____ _____ ______ _____ ___


__ _____ _____ ___. __ ____ _____ _ ______ ___ ____ __ ________ ___ ____ _____ __


_____ ____ ______ __ _____ _____ ______ _ __ __


___ ______ ____ _____ ____ ______ ____ _____.


_____ _____ _____ ____ __ ____ __ ____ _______ _____ _____ _


____ __ _____ [_____ _____ ____->http://aryoman.com/%D9%84%DB%8C%D8%...] ___ _____ __ _____ ____ ___ _____ _ __ _____ ____ ____ _____ _____ ____ _____ __ ___ ____


______. ___ __ ___ ____ ______ __ ____ __ ______ ____ ______ _____ __ ___ ____ _____ ____ __ _____ ___ ___ ____ __ _____ ___ _ ______ ____ ___ ____ __


. _____ ___ _____ ___ _____ _______ __ ______ _____ _ _____ ____ ______


__ ______ __ ___ _____ _____ _ __ __ _____ ______ _____ _ _____ _______ ___ __ _______ __ ____ _______ _____ ___ __ ___ _____ ___. __ ______ __ ___ _____ _______ __ ____ ______ ___ ___ _ __ ____ __ _____ _______
______ __ ____ ____ __ _____ ____ _____ ___


____ __ ___ ______ __ _____ ____ ________ ___.


_____ _______ _____ _____ __ ____ __ ____ ____ __ _____ ____ _____ ____ ____ ______ ___ __ ___ __ ___ ______ ____ _ ___ _____


____ __ ___ ____ __ _ _____ __ __ ___ _____ _____ _____ __ ___


__ ____ ____ ______ ______ _ __ ___ ___ __ _____ ______ _______ ______ ___. ___ ___ ______ __ ___ ______ ____


______ ___ ____ _____ ___ ____ __ ______ __ ______


____ ___. __ _____ ____ ____ __ _____ _____ _ __ _____ ___ __ ___ _____ ______ ______ ___ __ ____ ____ ___ __ __ ___ __ ____ ____ ______ ___ __ ____


__ ___ ____ ____ _ __ ___ ___ __ _____


__ __ ____ ______ ___ !

__ ____ _____ _____ ______ _____ ______ __ ____ ______ ______ __ _______ ______. ___ ____ __ _____ _____ ____ __ ____ ____ ______ _ _____ _____ __ _ ____ ______


__ __ ___ _____ _____ _____ ___ ___ _ ___ ________


_______ __ ___ _ ______ __ ____ ____
35 ___ _ _____ ______ ___ ________ ___ _____ __ _ ___ _____ ____ _ ______ __ _____ _ _____ 4 ____ ________ __ ___


_____ _____ _______ __ ________ _____ _ ________ ____ __ ____ _____ _____ __


________ __ ___ __ ____ ______ __


_____ ___. ___ ____ __ ________ __ __ ___ ___ ____ __


_ ________ _____ _____ ______ __ __ _______ ___ ___ _______.


_____ ___ ______ __ ______ ____ ___ ______ ___ ______ _______ ___ ____ (____ __ ___) ____ _____ _____ _ ___ __ ____ ______ __ ____


__ __ ____ _______ _____ _ __ ____ __ _____ ______ _____ ________ ________ ____ ______ _______


__ _ __ ___ _____ __ _____ ______ _____


____ __ __________ _ _____ _______ ______ ______. ___ ____ ____ ____ ____ _____ _______ ___ _____


______ _____ ______ __ ____ __ __ _____ __ _____ ______ ____ _____ _____ _____ ______
... __ ___ __ ____ ____ ____


_____ ___.


______ ____ _ __ __ ______ ______ __ __ _____ ____ __ ___ _______ __ ________.

Logo de Enid
lundi 30 janvier 2017 à 20h01 - par  Enid

I was very pleased to uncover this site. Iwant to to
thank you for oness time for this particularly fantastic read !!
I definitely really liked every little bit of it and I have you saved
to fav to check out new thngs in your website.

my website - [Click Here->http://doctorsprofile.in/groups/fro...]

Logo de Maryann
samedi 28 janvier 2017 à 16h17 - par  Maryann

Hi, i think that i saw you visited my weblog thus i came to -return the favor-.I am attempting to find things to improve my website !I suppose its ok to use a few of your ideas !! Feel free to surf to my weblog ... garcinia cambogia ayuda a perder peso

Logo de Jamila
samedi 28 janvier 2017 à 12h58 - par  Jamila

Hey very nice blog ! Have a look at my blog ... garcinia cambogia australia reviews

Logo de Lorena
mercredi 25 janvier 2017 à 11h25 - par  Lorena

Wow, amazing weblog format ! How long have you ever been blogging for ?
you make blogging glance easy. The whole glance of your web site is fantastic, let alone the
content material ![X-N-E-W-L-I-N-S-P-I-N-X]I just could not go away your web site prior to
suggesting that I actually loved the standard info a person provide in your
guests ? Is going to be again incessantly to check up on new posts.

Also visit my web blog ; [mma apparel->http://waldo0448.makeblog.ir/post/1]

Logo de Regena
vendredi 6 janvier 2017 à 10h28 - par  Regena

An interesting discussion is definitely worth comment.
I think that you should write more on this subject matter,
it might not be a taboo subject but typically people do not speak about such issues.
To the next ! Many thanks !!

Also visit my blog post ; [bandar togel online->http://membersbobet.com/]

Logo de Maximo Bradbury
vendredi 6 janvier 2017 à 02h19 - par  Maximo Bradbury

Some truly grand work on behalf of the owner of this website,
dead great subject matter.

Check out my web blog :: [please Click the Up coming Document->http://restaurantsinhighgate047035....]

Logo de Ivy Vieira
vendredi 6 janvier 2017 à 00h11 - par  Ivy Vieira

I have been reading out a few of your stories and i can claim nice stuff.
I will surely bookmark your website.

Here is my homepage : [Read the Full Piece of writing->http://restaurantsinhighgate592470....]

Logo de Ward Mighell
jeudi 5 janvier 2017 à 22h01 - par  Ward Mighell

Pretty nice post. I just stumbled upon your weblog and wished to mention that I have
truly loved browsing your weblog posts. After
all I will be subscribing to your feed and I hope you write again very
soon !

Feel free to surf to my site ... [imp source->http://restaurantsinhighgate158136....]

Logo de Julissa
jeudi 15 décembre 2016 à 20h05 - par  Julissa

Good blog you have here.. It's hard to find good quality writing like yours
nowadays. I truly appreciate individuals like you ! Take care !!

Also visit my blog - [Restaurants in Islington->http://restaurantsinislington8045.p...]

Logo de Quinton Adcock
mercredi 2 novembre 2016 à 10h53 - par  Quinton Adcock

I am really enjoying the theme/design of your website.
Do you ever run into any internet browser compatibility problems ?

A couple of my blog readers have complained about my website nnot workling correctly in Explorer but looks great in Opera.
Do youu have any recommendations tto help fix this problem ?

Feel free to visit my webb blog - [iphone 7 cases zero gravity->http://www.bellagusta609.net/__medi...]

Navigation

Articles de la rubrique

  • PAPE BENOÎT XVI : 6 ANS D’HUMILITÉ ET D’ENSEIGNEMENT
  • points de vue

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

voeux dans la famille des Camilliens

mercredi 8 septembre 2010

Mercredi 8 septembre célébration des premiers voeux pour 14 jeunes et des voeux perpétuels pour 4 autres. Lieu : paroisse saint Camille. Messe présidée par l’abbé Léopold OUEDRAOGO, vicaire général de Ouagadougou.

Sur le Web : http://