Messe d’Entrée et de Bénédiction de l’Année 2012-2013 (28/10/2012 - 30è Dimanche C

mercredi 7 novembre 2012
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 1%

-Chers Aumôniers et Sœurs Conseillères, - Mesdames et Messieurs les paroissiens et directeurs des lycées et collèges - Chers parents -Bien chers jeunes, lycéens et collégiens

La grâce et la paix de Notre Bien Aimé Seigneur Jésus Christ soient toujours avec vous ! Au nom de notre Eglise Famille de Dieu de Ouagadougou, je voudrais avant tout propos, adresser à chacun de vous un salut cordial de bienvenue à la présente célébration eucharistique. Bienvenue aux parents d’élèves, aux Aumôniers et sœurs conseillères, aux Directeurs et proviseurs d’établissements secondaires, sans oublier, bien entendu, vous, chers jeunes, lycéens et collégiens, bénéficiaires privilégiés de notre prière eucharistique du 30ème Dimanche du Temps Ordinaire. Nous célébrons aujourd’hui la Messe d’entrée et de Bénédiction de l’ Année 2012-2013. Avec foi et confiance totale, offrons au Seigneur, Maître de l’histoire de nos vies, nos parents et éducateurs, les joies et peines, tout le travail intellectuel de notre année scolaire 2012-2013. Daigne le Seigneur vous exaucer et combler au-delà des vos attentes.

Comme à l’accoutumée, la liturgie nous donne à méditer 3 textes bibliques. Je m’arrêterai volontiers avec vous sur l’Evangile, un passage de St Marc 10, 46-52 = c’est le récit de la guérison d’un mendiant aveugle.
- Le fils de Timée est aveugle de naissance. Il était assis au bord de la route, à la sortie de Jéricho. Il crie à tue-tête le nom de Jésus, malgré les protestations de son entourage : « Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ». Jésus a entendu l’appel de Bartimée, (l’aveugle) : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Pour l’aveugle, la demande est évidente : « Rabbouni, que je vois. » La confiance de Bartimée le sauve ; Sa guérison devient le symbole du disciple qui, illuminé par le Christ, accepte de le suivre sur la route de Jérusalem, i.e. sur le chemin de la passion, vers la croix.

Frères et sœurs, chers jeunes,

L’Evangile de ce dimanche nous invite à reconnaître nos aveuglements et nos errances... Jésus écoute tous ceux qui le supplient et agit en leur faveur. Demandons lui donc « d’illuminer nos ténèbres » ; et faisons nôtre, la prière insistante et confiante de Bartimée « Seigneur Jésus, Fils de David, aie pitié de moi ». Dieu est un père ! Il n’abandonne jamais ses enfants malgré leurs errements + aveuglements. (C’est l’homme qui, si souvent, s’éloigne de Dieu. Jésus en ouvrant les yeux de l’aveugle, lui ouvre aussi le cœur, et en fait un disciple qui marche à sa suite.

- Nombreuses sont les leçons que nous pouvons tirer de ce récit de la guérison du mendiant aveugle. Jésus est, bien entendu, le Messie qui vient arracher à la nuit, illuminer nos ténèbres. Il nous permet de « voir et d’être disciples. » Il n’est guère facile d’être un bon disciple de Jésus, il n’est pas facile d’être bon chrétien. Cette année est providentielle pour nous y aider. En effet, Le 17 octobre 2012 le Pape Benoît XVI... (Cf. Lecture de la Lettre Pastorale)

A la suite du Motu Proprio = Porta Fidei, la porte de la foi où le Pape a formulé des attentes fortes, des appels forts à l’adresse de tous les baptisés, Je voudrais terminer par des interpellations spécifiques à l’adresse de tous les jeunes, lycéens et collégiens, et tous ceux qui ont la délicate mission de les accompagner 1) Aux Educateurs : Parents et professeurs.

- Les parents ont la responsabilité d’offrir une éducation intégrale à leurs enfants. Dans l’éducation des enfants le rôle maternel et le rôle paternel sont nécessaires. Les parents doivent oeuvrer conjointement et s’impliquer réellement. Ils exerceront l’autorité avec respect et délicatesse, mais aussi avec fermeté et rigueur. Parents, n’ayez pas peur de montrer à vos enfants le vrai chemin de la vie qui passe par l’obéissance, l’abnégation, les efforts quotidiens... Tout doit être orienté vers le lien intégral des enfants.

- Les professeurs tiennent un rôle irremplaçable .C’est tout un art qui nécessite don de soi, gratuité, abnégation, amour des jeunes... Rigueur et fermeté sont aussi nécessaires que la délicatesse et le dialogue.

Professeurs et parents ont besoin de travailler en étroite synergie, dans une coopération totale. La formation intégrale au dialogue, à la socialité, à la légalité, à la solidarité et à la paix, en cultivant en eux les vertus fondamentales du Bien commun, de la justice et de la charité (cf. Jean Paul II, Familiaris Consortio, N°43).

Au delà des paroles, c’est l’exemple et le témoignage de vie que recommande le Pape Paul VI – car, dit-il, « notre monde a plus besoin de témoins que de maîtres ; et s’il admire les maîtres, c’est encore parce qu’ils sont des témoins » (E.N, 14). Education et Etat :

A l’occasion du 50è Anniversaire de la Fondation des Nations Unies, le 5 octobre 1995, le Pape Jean Paul II rappelait que toutes les nations sont appelées à construire leur avenir en donnant une éducation appropriée à ses jeunes générations (cf. Compendium, n° 157). Cela requiert des moyens conséquents à consentir et une réelle coopération entre les Institutions de l’Etat, les Educateurs, la famille dont l’identité authentique doit être garantie et favorisée. L’action politique et législative doivent sauvegarder les valeurs de la Famille depuis la promotion de l’intimité et de la vie familiale, en commun jusqu’au respect de la vie naissante et à la liberté effective de choix dans l’éducation intégrale des enfants.

Chers élèves des lycées et collèges.

Dans l’Evangile de ce dimanche, Jésus a manifesté compassion et amour à l’aveugle Bartimée de Jéricho. Jésus a pour chacun de vous le même amour, manifesté à Bartimée. L’Eglise compte sur vous et vous aime. Jeunes, vous êtes le présent et l’avenir de l’Eglise et du monde. C’est pour cela que nous apportons une grande importance à votre éducation, à votre épanouissement et à votre réussite. Voilà pourquoi, nous avons créé l’Aumônerie Sainte Marie dans le quartier de Paspanga, au nord du lycée Zinda et du lycée technique. Deux prêtres sont entièrement au service de l’Aumônerie. -Abbé ZOUNGANA Anselme Jonas et - Abbé KOALA Mathieu Nicolas, Aumônier national des Scouts.

- Désormais, la Rotonde est le siège de l’Aumônerie Emmaüs au service des Universités, des Ecoles Supérieures et Professionnelles, confiée aux pères Dominicains.

- Les deux Aumôneries = Ste Marie de Paspanga et Emmaüs de la Rotonde sont sous la juridiction de la Paroisse Universitaire Saint Albert le Grand ; L’Abbé TANGA Yves Marie Joseph, en est le curé, secondé par l’Abbé NACOULMA Marcel, récemment nommé Aumônier national de la JEC par la C.E.B.N. Tous 2 sont au service de la Paroisse Universitaire, assurent l’aumônerie de l’Elite intellectuelle et politique et en même temps animent l’aumônerie Emmaüs (Rotonde) avec les Pères Dominicains.

Sept interpellations :

1) Que la réussite se trouve au bout de l’effort, un effort soutenu au quotidien, évitez donc les différents raccourcis faciles = tricheries, malhonnêteté pour réussir. 2) Que les cellulaires que vos parents ou amis vous ont donné doivent servir à communiquer pour le BIEN, pas à envoyer des messages pour que vos camarades viennent faire sortir des salles de classe. 3) Que les motos que vos parents vous ont acquises doivent d’abord et surtout servir à aller à l’école. Je vous recommande encore de faire moins de vitesse sur la route. Ne mettez pas votre vie et celle des autres en danger inutilement, ne mettez pas vos amis et vos familles dans la peine en provoquant des accidents. Votre santé est un don de Dieu. Prenez en soins ! 4) Que la drogue, l’abus d’alcool, la pornographie, la sexualité désordonnée, les avortements, la désobéissance aux éducateurs doivent être bannis à jamais de votre vie et de votre milieu scolaire. Jésus vous aiment, ne le décevez pas. L’avortement est considéré comme homicide. Tuer un fœtus vivant est un délit, un péché très grave. La législation de l’Eglise est ferme à ce sujet. Le canon 1398 du C.I.C. stipule que : Quiconque procure un avortement, si l’effet s’en suit, encourt l’excommunication « latae sententae ».

L’excommunication (= sanction pénale) concerne aussi bien l’auteur direct que les complices. C’est un péché dit réservé, c’est-à-dire, dont l’absolution est réservée aux évêques. 5) –Que vous ne devez pas suivre vos camarades qui sont sûrs d’échouer mais qui veulent vous faire échouer avec eux ; ayez de la personnalité et ne vous laisser pas influencer négativement et compromettre votre avenir. 6) Que c’est chacun qui travaille personnellement pour sa réussite ; le temps ne vous attend pas ; le temps avance. Ne baissez jamais les bras devant les difficultés et l’effort à fournir. 7) A tous, je rappelle que la paix reste un don de Dieu à accueillir par tous. Il sera toujours le fruit des efforts de l’homme. J’en appelle à plus de prières et d’efforts pour la paix sociale, la paix dans les établissements, la paix au Burkina, surtout à l’approche des élections. CONCLUSION

Daigne la vierge Marie, Notre Dame du Rosaire, Patronne de l’Aumônerie Ste Marie des lycées et collèges, daigne- t- elle vous accompagner maternellement tout au long de l’année scolaire 2012-2013.

27/10/2012

+Philippe OUEDRAOGO Archevêque métropolitain de Ouagadougou


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Finale karaoké 2010 des enfants

mardi 7 septembre 2010

La radio Ave Maria à Ouagadougou va avoir la finale du karaoké qu’elle a organisé pour les enfants ces vacances-ci. La dite finale aura lieu à Reem-Doogo sis à Gounghin, le dimanche 12 septembre à 15 heures. A cette occasion plusieurs artistes ont été invités. Rappelons que la marraine de l’événement est Toussy, la coqueluche de la musique moderne religieuse catholique dans notre Eglise Famille.

Sur le Web : http://