Jubilé d’or de Mgr Wenceslas Compaoré

samedi 10 novembre 2012
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 1%

Manga, la cité de Naba Silga a grouillé du monde ce samedi 10 novembre 2012. Sa grande cathédrale perchée sur la colline a vibré au son des tam- tam et aux coups de fusils, à l’occasion de la célébration du jubilé de Mgr Wenceslas Compaoré, son évêque émérite.

JPEG - 59.7 ko JPEG - 103 ko Tout au début de la messe, Mgr Gabriel Sayaogo, ordinaire du lieu, a au nom de tout le diocèse, dit bienvenu à l’assemblée accourue nombreuse de toutes les paroisses du diocèse mais aussi des autres diocèses du Burkina FASO. « Le jubilé prévu pour être célébré dit-il, le 8 septembre jour d’incidence de son ordination sacerdotale, a été reporté au 8 novembre jour souvenir de sa naissance, puis a finalement lieu le 10 novembre ». Le fécond ministère de celui qui vient de célébrer ses 78 ans de vie, s’est décliné autour de ces paroles si chères au jubilaire "adorable mystère en ton nom mes pauvres mains prennent, bénissent et partagent le pain de la vie." Un ministère exercé dans l’archidiocèse de Ouagadougou en paroisse, au petit séminaire, puis à l archevêché comme vicaire général et enfin comme pasteur du diocèse de Manga, depuis le mois de mai 1997. L’Eucharistie du jubilé a été ponctuée de chants composés par le jubilaire lui même, des compositions qui ont nourri la liturgie dans la plupart des paroisses mooréphones du Burkina FASO. Dans l’homélie qu’il a lui-même prononcée, Mgr Wenceslas a invité l’assemblée à magnifier avec lui le Seigneur pour les bienfaits à lui accordés. La méditation du passage d’évangile de la rencontre des deux cousines, a permis au jubilaire de dire qu’il veut proclamer Dieu comme Marie. La réussite d’une vie selon lui, consiste à « faire comme Marie en tout notre agir ». Il a martelé sur le fait qu’il a pleine conscience d’être aimé par le Seigneur, il qu’il se sent comme le prophète, choisi « dès le sein de sa mère ». Troisième enfant des huit frères et sœurs de ses parents, tous deux issus de familles musulmanes, Mgr Wenceslas doit son courage sacerdotal à sa maman. Veuve de façon précoce, c’est elle qui l’a encouragé à avancer sur le chemin du sacerdoce alors que la tentation était forte de changer d’orientation pour tenter de lui venir en aide matériellement et financièrement, dans la charge qu’elle avait de s’occuper seule de sa maisonnée. Il a partagé avec l’assemblée, les grandes grâces particulières reçues dans l’exercice de son ministère sacerdotal, et qui lui ont garanti le tonus nécessaire pour toujours aller de l’avant. Il s’agit d’abord du Cardinal Paul ZOUNGRANA, pour la confiance qu’il a eue en lui durant 28 ans, et où ils ont travaillé en tandem et d’arrache pied. Il a relevé la grande vue et la grande créativité de cet illustre homme de l’Eglise, dont il garde un élogieux souvenir. La deuxième grâce est le fait que le seigneur lui a permis de découvrir Marie la mère du sauveur à travers l’Association du Cœur Immaculée de Marie (ACIM), dont il est comme le créateur dans le diocèse de Ouagadougou sur instigation du Cardinal Paul Zongrana. L’ACIM est une association qui engage ceux qui veulent le Seigneur dans l’imitation de la vierge Marie. C’est de l’ACIM que Mgr Wenceslas tient son penchant à se faire proche des marginalisés, des laisser pour compte. A la fin de la messe, le secrétaire du nonce apostolique a fait lecture du message de félicitation de celui-ci au jubilaire. En reconnaissance à l’œuvre immense accomplie au bénéfice de la nation, Mgr Wenceslas a reçu à titre exceptionnel une décoration des plus hautes autorités du pays.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Finale karaoké 2010 des enfants

mardi 7 septembre 2010

La radio Ave Maria à Ouagadougou va avoir la finale du karaoké qu’elle a organisé pour les enfants ces vacances-ci. La dite finale aura lieu à Reem-Doogo sis à Gounghin, le dimanche 12 septembre à 15 heures. A cette occasion plusieurs artistes ont été invités. Rappelons que la marraine de l’événement est Toussy, la coqueluche de la musique moderne religieuse catholique dans notre Eglise Famille.

Sur le Web : http://