Les Evêques d’Afrique appellent à l’arrêt de la guerre et au respect de l’intégrité territoriale de la RD Congo Kinshasa

21 novembre 2012
mardi 27 novembre 2012
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 9%

Réunis en conférence sur l’identité et la mission de Caritas du 20 au 22 novembre derniers à Kinshasa, les évêques présidents des Conférences Épiscopales d’Afrique et évêques présidents des Caritas d’Afrique, en provenance de 34 pays du continent – ont exprimé leur profonde inquiétude sur ce qu’ils ont appelé le drame humain majeur qui prévaut au Nord-Kivu, province de l’Est de la République Démocratique du Congo. Les évêques du Burkina ont donc été représentés par leur président Mgr Séraphin Roamba archevêque de Koupéla et Mgr Paul Y. Ouédraogo archevêque de Bobo-dioulasso, président Ocades/Caritas Burkina.

JPEG - 59.4 ko

1. Nous, évêques présidents des Conférences Episcopales d’Afrique et évêques présidents des Caritas d’Afrique, en provenance de 34 pays du continent, participant à la Rencontre sur l’identité et la mission de Caritas qui se tient du 20 au 22 novembre 2012 à Kinshasa, nous exprimons notre profonde inquiétude ainsi que notre proximité et notre solidarité à la Conférence épiscopale et à toute la population congolaise. Nous sommes indignés et choqués de constater que la guerre déclenchée dans l’Est de la République Démocratique du Congo il y a quelques mois est en train de s’étendre et de causer à nouveau un drame humain majeur.

2. Des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, victimes des affres de cette guerre qui leur est imposée, sont désemparés et jetés une fois de plus sur la route dans un dénuement total à Goma et dans ses environs. Ils sont à la merci des intempéries, de la faim, du viol et de toute sorte d’exactions, y compris l’enrôlement d’enfants. Cela constitue une offense à leur dignité de personne humaine et d’enfants de Dieu.

3. Nous sommes convaincus que l’heure n’est plus à la guerre ni à la conquête, mais bien plutôt à la coopération entre les peuples et que l’intégrité territoriale de la République Démocratique du Congo doit être protégée et respectée par tous. A cet effet, nous estimons que l’exploitation illégale des ressources naturelles qui est la principale cause de cette guerre doit cesser. Les ressources naturelles doivent être exploitées et gérées d’une manière légale, dans la transparence et contribuer ainsi au développement de tous et à la paix en RDC.

4. En communion avec les évêques du Congo qui se sont exprimés à maintes reprises sur ce drame, nous lançons un appel pressant aux Nations Unies, à l’Union Africaine, à l’Union Européenne, au Gouvernement de la RD Congo et aux Gouvernements des autres pays impliqués de quelque manière que ce soit dans cette guerre ainsi qu’aux entreprises multinationales du secteur extractif. Qu’ils s’attaquent une fois pour toutes aux causes de cette violence récurrente, en privilégiant le dialogue dans la vérité et la transparence pour trouver, de toute urgence, une solution juste et concertée, capable de mettre définitivement fin aux souffrances des populations civiles de l’Est de la RDC, et éviter de les plonger dans le désespoir et la violence. Les auteurs de tant de violences et de destructions ne doivent pas rester impunis.

5. Face à l’aggravation de ces souffrances dont pâtissent injustement ces frères et soeurs, et fidèles à la mission de solidarité et de charité chrétienne, nous demandons au réseau Caritas, aux autres organisations caritatives de nos Eglises respectives et aux autres agences humanitaires de redoubler d’efforts pour leur venir en aide.

6. Nous implorons le Dieu tout puissant, Seigneur de la Paix, de convertir le coeur de ceux qui font la guerre, ceux qui l’inspirent, la programment et la planifient, et de faire croître en eux et dans le coeur des habitants de la Région des Grands Lacs la fraternité et le respect mutuel. Puisse Marie, Notre Dame d’Afrique et Notre Dame de la Paix, intercéder pour nous.

Fait à Kinshasa, le 21 novembre 2012


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Finale karaoké 2010 des enfants

mardi 7 septembre 2010

La radio Ave Maria à Ouagadougou va avoir la finale du karaoké qu’elle a organisé pour les enfants ces vacances-ci. La dite finale aura lieu à Reem-Doogo sis à Gounghin, le dimanche 12 septembre à 15 heures. A cette occasion plusieurs artistes ont été invités. Rappelons que la marraine de l’événement est Toussy, la coqueluche de la musique moderne religieuse catholique dans notre Eglise Famille.

Sur le Web : http://