Jubilé des 100 ans du diocèse de Koudougou

Eglise Famille de Dieu à Koudougou, avance au large
lundi 17 décembre 2012
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 1%

JPEG - 94 ko JPEG - 89.9 ko JPEG - 90.4 ko JPEG - 83.2 ko La clôture de la célébration du centenaire de l’évangélisation du diocèse de Koudougou a eu lieu le samedi 15 décembre dans la paroisse de Réo. Sans être la paroisse cathédrale du diocèse, Réo est pourtant « la paroisse mère du diocèse de Koudougou », selon les propos de Mgr Joachim Ouédraogo, ordinaire du lieu. Et pour cause… C’est la localité de Réo qui a été choisie par les pères blancs pour implanter la première église de la région. Le choix a été fait dans le respect strict des conditions posées par l’administrateur colonial, qui accédait enfin à la demande répétées des pères blancs, de pouvoir fonder une église dans la région de Koudougou. « Oui à votre projet, mais pas d’église à koudougou, ni à moins de 15 km de Koudougou".

Après la paroisse de Koupéla en 1900, puis celle de Ouagadougou en 1901, la paroisse de Réo est donc la troisième de notre Eglise Famille au Burkina Faso. La célébration de ce jubilé a sans surprise drainé du monde de tous les diocèses du Burkina mais aussi des pays voisins comme le Mali, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Togo ainsi que de la France à travers la forte présence d’une délégation venue du diocèse d’Angoulême jumelé au diocèse de Koudougou.

En présence de la presque totalité des évêques de la conférence épiscopale Burkina/Niger, d’un nombre incalculable de prêtres et de religieux, l’eucharistie jubilaire a été célébrée hors du cadre de l’église paroissiale qui n’aurait pas pu contenir le tiers de l’assemblée. La chorale paroissiale appuyée par l’Ensemble Musicale des Amis (EMA) a permis une animation digne et priante des chants de la liturgie. Pour rappeler la centralité de la Parole de Dieu, la procession d’entrée à la messe à laquelle prenaient seulement part les évêques, les vicaires généraux et les prêtres chargés des institutions, a pris l’allure d’une intronisation de la Parole de Dieu : portée par un prêtre la sainte bible bien haute et visible ouvrait la marche que rythmait la joyeuse et triomphante mélodie de l’EMA.

A suivi alors le mot d’accueil de l’abbé Patrice YAMEOGO, vicaire général du diocèse de Koudougou. Ensuite, l’assemblée a eu droit à la lecture de deux messages de la nonciature et de la congrégation pour l’évangélisation des peuples. Deux messages de félicitation et d’encouragement à promouvoir l’exploitation des documents du concile Vatican II et du catéchisme de l’Eglise Catholique pour davantage d’enracinement de la parole de Dieu dans le diocèse de Koudougou.

Dans son homélie, Mgr Joachim président de la célébration, a rappelé, temps de l’avent oblige, que « c’est dans l’espérance de la venue du Messie que l’action de grâce des 100 ans est chantée ». Les fils et filles de Dieu dans le diocèse de Koudougou n’ont plus qu’à disposer leurs cœurs, afin que le messager de la paix annoncé et attendu, les remplisse de sa Paix. Évoquant le passage du livre des Lévitiques (25, 3), sur le sens du jubilé, celui qui est pasteur de Koudougou depuis un an, a appelé tous les chrétiens de son diocèse à la réconciliation authentique, à un engagement missionnaire de tous à la suite des premiers missionnaires qui ont bravé toutes sortes d’adversités pour que la parole de Dieu soit proclamée dans la région. « C’est à nous dit-il, qu’il revient de travailler pour que la flamme allumée par nos ancêtres dans la foi, ne s’éteigne pas, mais qu’au contraire, elle embrase plus de monde encore ». Saisissant l’occasion de l’année de la foi, Mgr Joachim a invité tous ses diocésains à approfondir leur foi en s’attachant de façon indéfectible au Christ, par une vie de prière, sans laquelle une Église ne peut « éviter le sort de la branche qui n’est pas unie à l’arbre ». Bien des personnes se sont demandé pourquoi l’église paroissiale n’a pas pu se faire peau neuve à cette grande occasion jubilaire. Mgr Joachim y a répondu, relevant la faiblesse des contributions récoltées. Il a alors lancé un appel afin que tous ses diocésains à l’intérieur comme à l’extérieur, participent matériellement et financièrement pour permettre de relooker "dame paroisse mère" de Réo. Il a aussi annoncé la célébration du jubilé en différé, en terre ivoirienne, à la demande des ressortissants du diocèse de Koudougou qui y vivent.

A la fin de la messe, Mgr Joachim a remis à tous les curés et responsables d’institution de son diocèse, le carton de la bénédiction papale accordée à tous les chrétiens du diocèse à travers leurs pasteurs.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Finale karaoké 2010 des enfants

mardi 7 septembre 2010

La radio Ave Maria à Ouagadougou va avoir la finale du karaoké qu’elle a organisé pour les enfants ces vacances-ci. La dite finale aura lieu à Reem-Doogo sis à Gounghin, le dimanche 12 septembre à 15 heures. A cette occasion plusieurs artistes ont été invités. Rappelons que la marraine de l’événement est Toussy, la coqueluche de la musique moderne religieuse catholique dans notre Eglise Famille.

Sur le Web : http://