Dédicace de l’Eglise du sanctuaire Notre Dame de Yagma

samedi 9 février 2013
par  Ab Joseph KINDA
popularité : 100%

Quelqu’un doit se réjouir au ciel. C’est le Bienheureux Jean-Paul II. En 1990, alors qu’il était en visite apostolique au Burkina Faso et qu’il célébrait l’eucharistie devant une foule immense de pèlerins sur la colline de Yagma, il disait ceci : « Je souhaite que vous vous puissiez élever un sanctuaire digne à notre Dame de Yagma ». Son vœu est devenu réalité, car le samedi 9 février 2013, l’Eglise Notre Dame de Yagma a été dédicacée en présence de milliers de fidèles chrétiens.

JPEG - 51.6 ko JPEG - 57.2 ko JPEG - 55.2 ko JPEG - 51 ko JPEG - 48.3 ko JPEG - 53.9 ko La grande messe de dédicace prévue à 9 h a été précédée par la prière du chapelet. Juste avant la prière du chapelet, le recteur du sanctuaire NDY, monsieur l’abbé Narcisse K. Guigma visiblement heureux a salué l’assemblée venue de tous les horizons pour la dédicace de l’église du centre.

« Avec Marie, magnifions Dieu dans la joie de la foi » est le thème retenu pour cette célébration, une façon de proclamer que cette église est l’œuvre de la foi opérante. Entreprise depuis 21 ans en effet, la construction de cette église aux 2500 places assises, a nécessité la participation financière de tous les fils de la Famille de Dieu au Burkina FASO.

Une longue histoire

L’acquisition du site remonte à 1968. Mais s’agissant du bâtiment de l’église, c’est 1972 qu’est intervenue la pose de la première. Rien qu’une esquisse cependant, car le projet connaitra par la suite plusieurs arrêts. Au secours ! Le diocèse tout en appelant à la générosité ad intra, va aussi se tourner vers des partenaires extérieurs, ainsi que les Œuvres Pontificales Missionnaires, et bien sûr, vers les groupes de pèlerins. Cette mobilisation générale fera donc voir le jour, ce joyau dont l’Eglise Famille au Burkina Faso est fière , et dont monseigneur Philippe ordinaire du lieu a reçu les clés des mains du comité de construction. C’est une bâtisse géante, comprenant 3 lobes, une grande mezzanine, un clocher avec possibilité d’installation d’une sonnerie électrique, et mesurant 80m 34 de long, qui a ingurgité plus 490 million en contribution locale, et qui s’élève à 550 million 82530 en coût total.

Sens spirituel

Dans son homélie, le nonce apostolique Mgr Vito Rallo, a souligné que la dédicace de ce sanctuaire était sans conteste, un moment historique de notre église famille. « Une longue histoire de sacrifice et de don de soi" a dit-il, avant de saluer la longue nuée des témoins, comme le cardinal Paul ZOUNGRANA, rappelé à Dieu en juin 2000, Mgr Untaani archevêque émérite, et tous ceux qui ont travaillé à ce que ce projet devienne réalité. « Beaucoup sont partis vers le Père, ajoute le nonce apostolique, et sont comme des pierres vivantes qui soutiennent cet édifice dont nous célébrons la dédicace. »

Selon toujours lui, cette bâtisse est la preuve que, lorsque le cœur de l’homme est tout entier donné à Dieu, même sans moyens, il peut faire beaucoup de choses pour Dieu. Comme les membres d’un même corps, le prédicateur a rappelé aux participants à cette eucharistie, que chacun a apporté sa pierre pour l’édification. Ce sanctuaire Notre Dame de Yagma est fait pour honorer notre Dame dit-il, éveillant les attentions sur le fait que tout sanctuaire est un mémorial de l’incarnation et de la rédemption. Dédié donc à la vierge Marie, le sanctuaire sera un lieu où les chrétiens viendront contempler le visage de celle qui s’est entièrement disposée à la volonté de Dieu. Le nonce apostolique reviendra sur l’importance des vertus spirituelles d’un sanctuaire. Selon lui, l’église en est le cœur, et tient une place capitale et centrale, signe visible du Dieu invisible, icône de la présence de Dieu parmi les hommes. Elle est le rappel permanent du Christ vrai temple de l’alliance de Dieu, autour duquel s’organise la communauté ecclésiale. Le lieu où le peuple se rassemble et recueille les fruits de la rédemption à travers les sacrements. C’est dans cette église que les pèlerins vont puiser les forces du chemin, le lieu où les pèlerins viendront couronner la Vierge Marie.

Les rites de dédicace ont consisté au chant de la litanie des saints, la grande prière de consécration, l’incrustation des reliques à l’autel l’onction de l’autel puis des piliers de l’église, l’encensement de l’autel et de l’assemblée. La consécration de l’autel fait que celui-ci devient symbole du Christ. En cet autel où sont incrustées les reliques de saint Vincent de Paul, de celles des bienheureux Louis et Zélie Martin, parents de la petite Thérèse, l’’Eglise croit fort que le sacrifice des disciples trouve modèle dans le sacrifice de leur maître. Poursuivant son propos, le nonce apostolique assène : « L’histoire de cette église doit devenir celle de chacune de nous », « sa beauté, sa dignité devront nous rappeler notre dignité et notre vocation à faire de nos cœurs le temple de Dieu ». Il a terminé son homélie en confiant à la protection de Marie les pays en guerre et toute la communauté priante.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur

Brèves

Finale karaoké 2010 des enfants

mardi 7 septembre 2010

La radio Ave Maria à Ouagadougou va avoir la finale du karaoké qu’elle a organisé pour les enfants ces vacances-ci. La dite finale aura lieu à Reem-Doogo sis à Gounghin, le dimanche 12 septembre à 15 heures. A cette occasion plusieurs artistes ont été invités. Rappelons que la marraine de l’événement est Toussy, la coqueluche de la musique moderne religieuse catholique dans notre Eglise Famille.

Sur le Web : http://